Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le Mercredi 17 août, tout Montréalais que nous sommes, nous avons chevauché nos montures et sommes dangereusement sortis du 514 pour se rendre dans une zone fort agréable du 450. 11 courageux marcheurs de l’ARC se sont rendu au parc du mont Saint-Bruno, pour la marche hebdomadaire. 

Être si près de la ville et si près d’un paradis végétal. Je peux m’avancer en disant que les 11 marcheurs, même ceux qui traînent de la patte (votre humble serviteur) ont trouvé cette promenade édifiante pour l’Esprit et favorable au maintien du corps. On y a même vu l'ancienne demeure de Guy Laliberté. 

Nous avons cheminé à travers les sentiers. Bien balisés et sommes arrêtés nous restaurer près du grand lac au sommet. 

Cependant, il y a un mystère qui entoure cette montagne et ses 9 sœurs dans la région. D’où viennent-elles ? Comment ont elles été formées dans cette plaine si unie ? Pourquoi ont-elles émergées ou le relief est si plat. 

Les Montérégiennes sont une série de dix collines alignées sur une distance d’environ 90 km dans les régions de Montréal, de la Montérégie et de l’Estrie, dans le sud-ouest du Québec. Elles sont :

Les collines d’oka, le Mont-Royal, Saint-Bruno, Sainte-Hilaire, Saint-Grégoire, Rougemont, Yamaska, Shefford, Brome et Massif de Mégantic. Et non ce ne sont pas d’anciens volcans, mais des bulles de magma. 

Les collines Montérégiennes ont été formées par des montées de magma dans la croûte terrestre au-dessus d’un point chaud, le point chaud de Nouvelle-Angleterre. La plaque nord-américaine se déplaçant vers l’ouest, il en a résulté une série d’inselbergs qui s’alignent d’ouest en est. La formation géologique résultante inclut non seulement les collines montérégiennes québécoises, mais aussi des formations géologiques semblables aux États-Unis et dans l’océan Atlantique.

Lors de la formation des collines montérégiennes, le magma qui s’est infiltré dans la roche sédimentaire de la croûte terrestre s’est refroidi à l’intérieur de la roche sans atteindre la surface. Au contact de la chaleur du magma, la roche sédimentaire s’est transformée en une roche métamorphique très dure. À ce stade de la formation des collines, il n’y avait pas de « collines » au-dessus du sol, mais seulement un dôme de roche dure enfouit dans la roche sédimentaire sous le niveau du sol.

Ce sont les glaciers qui ont découvert les collines en arrachant la roche sédimentaire friable qui les entourait. Comme le dôme de roche métamorphique était très dur, il a pu résister aux glaciers, ce qui explique que les collines sont maintenant au-dessus du niveau du sol.

En tout les cas, on remercie la terre qui nous a donné ces beautés il y a 124 millions d’années, simplement pour le plaisir d’y marcher quelques heures.  

Les marcheurs de l'ARC: 17 août 2022, Parc du mont Saint-Bruno
Les marcheurs de l'ARC: 17 août 2022, Parc du mont Saint-Bruno
Les marcheurs de l'ARC: 17 août 2022, Parc du mont Saint-Bruno
Les marcheurs de l'ARC: 17 août 2022, Parc du mont Saint-Bruno
Les marcheurs de l'ARC: 17 août 2022, Parc du mont Saint-Bruno
Les marcheurs de l'ARC: 17 août 2022, Parc du mont Saint-Bruno
Les marcheurs de l'ARC: 17 août 2022, Parc du mont Saint-Bruno
Les marcheurs de l'ARC: 17 août 2022, Parc du mont Saint-Bruno
Les marcheurs de l'ARC: 17 août 2022, Parc du mont Saint-Bruno
Les marcheurs de l'ARC: 17 août 2022, Parc du mont Saint-Bruno
Les marcheurs de l'ARC: 17 août 2022, Parc du mont Saint-Bruno
Les marcheurs de l'ARC: 17 août 2022, Parc du mont Saint-Bruno
Les marcheurs de l'ARC: 17 août 2022, Parc du mont Saint-Bruno
Rodin avait son penseur, et bien l'ARC aussi, Donald

Rodin avait son penseur, et bien l'ARC aussi, Donald

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :